A tous les freemen, les anonymes, tous ceux qui luttent, les sans-logis, les sans domicile fixe, les sans-papiers, les sans-terre, les sans-abris, les sans droits, les sans argent, les chomeurs, les chomeuses, les minoritaires, les révoltéEs, les résistantEs, les activistes, les anticléricaux, les altermondialistes, les zapatistes, les écolos, les décroissantEs, les anticapitalistes, les antiproductivistes, les internationalistes, les antipub, les anti4x4, les antibagnoles, les démocrates, les républicainEs, les révolutionnaires, les réformistes, les laïcs, les progressistes, les étudiants, les anticonsuméristes, les adeptes de l'Eglise de la très Sainte Consommation, les militantEs, les cyber-rebelles, les hacktivistes, les énervéEs, les zombies, les clowns, les dégonfléEs, les flagadas, les intergalactiques, les libertaires, les penseurs, les râleurs, les chercheurs, les philosophes, les artistes, les pédagogues, les hackers, les ouvriers, les hommes/femmes de bonnes volontés, les peintres, les poètes, les radicaux, les engagéEs, les pacifistes, les martiens opprimés, les rien-du-tout, les tout-ou-rien, les rien-de-rien, les tout-pour-le-tout, les hommes et les femmes libres...

Nous rassembler lors d'une rencontre pour discuter, échanger, s'écouter, s'organiser serait une bonne chose et réalisable, notamment lors de la prochaine rencontre intergalactique proposée par les zapatistes.

Nous rassembler autour d'une action commune semble en revanche assez illusoire.

Nous ne sommes pas tous d'accord et c'est tant mieux.

En revanche nous avons tous quelque chose à dire, à faire, à montrer, à dénoncer, à exprimer, à détruire, à changer dans nos domaines de lutte respectifs. Mener une multitude d'actions, chacun dans son domaine, mais qui auraient toutes lieu en même temps, le même jour pourrait être une manière de donner davantage de visibilité à chacun et l'occasion de démontrer que nous sommes tous là, chacun à son poste, prêts à agir de manière coordonnée et simultanée, sur tous les fronts en même temps.

Que la résistance existe.

Que ce réseau des réseaux pour l'Humanité et contre le néolibéralisme souhaité dans la 2e Déclaration de la forêt Lacandone, issue de la 1ère Intergalactique, peut fonctionner.

Que chaque groupe, orga, association, brigade, collectif, comité, groupuscule, fédération, réseau fasse une action, symbolique ou non, dans son coin, c'est bien mais si tout le monde le fait en même temps, le même jour (à la même heure ?) ca serait quand même beaucoup mieux, non ? Que chacun allume ou avive son contre-feu, son autre campagne, mais tous au même moment.

Difficile ? Sans doute. Impossible ? Surement pas.

Qu'en pensez-vous ?

Seriez-vous prêts sur le principe à participer à cette vague d'actions multiples et synchronisées ? Toutes les idées, remarques, critiques, suggestions, propositions sont les bienvenues avant d'envoyer cette bouteille à la mer à plus de monde... ;-)

Nous pouvons en parler ici et ailleurs.

On a déjà commencé sur le forum de notre blog > ici

Hasta luego, la lucha sigue.

Ecrit par Seb, de La liste à suivre